Illustration de l'actualité - cliquer pour agrandir

Potager intergénérationnel

  

Le projet de la fondation d'un jardin attenant à l'école découle de la Région Wallonne. Le Plan Communal de Développement de la Nature voulait intégrer dans l'éducation scolaire un nouvel exercice pour initier les élèves au mystère de la culture potagère.

 

En 2014 une petite équipe composée d'enseignants et de jardinières bénévoles définit un programme destiné à promouvoir la réalisation d'une méthode concrète de culture. Celle-ci fournissait les informations théorique de pratiques biologiques et avec l'engagement des enfants permettait l'édification d'un jardin productif de légumes et de fruits.

Notre première expérience de jardinage fut introduite dans les classes de maternelles. Ayant rassemblé des cartons de papier toilette, circulaires, nous les mimes à disposition des petits qui les comblèrent de terreau et les rassemblèrent dans des récipients. Ils enfoncèrent des bulbes d'oignons dans le substrat, arrosèrent et attendirent de voir le départ des premières de germinations. C’est de cette première séance, enthousiaste, qui a été le départ de la révélation de la vie germinative des plantes.

 

La fièvre gagna les classes !  Pour repiquer les mandrins d'oignons et accueillir d'autres légumes, nous aménageâmes le terrain offert par l'école qui jouxte la cour de récréation. La formule retenue a été l'édification de carrés surélevés à 30 cm du niveau du sol délimités par des dalles de béton. Ces planches remplies de terreau accueillirent les premiers semis et repiquages réalisés par les élèves des classes primaires. Des explications théoriques furent dispensées pour apprendre aux enfants ce qu'est le sol et ses composants. A chaque début de saison, accompagnés des enseignants, les premières années découvrent le jardin.

 

Après avoir reçus les recommandations utiles, ils tracent les sillons,  sèment,  plantent les premiers bulbes dans la terre encore froide de février, recouvrent les premiers semis de radis et préparent les prochaines lignes de carottes qu'ils dégusteront au printemps. Chaque année, nos méthodes s'améliorent. L'assortiment de légumes s'accroît est déjà aux vacances de Pâques, les premières fèves de marais se dégustent à la croque-au-sel sur le terrain.

Les légumes qui demandent une préparation cuisinée sont cueillis par les institutrices maternelles pour confectionner des potages savoureux pour les petits. Et des premières classes à la sixième tous les enfants peuvent découvrir les merveilles de la culture et deviennent aptes à aider leurs parents et plus tard entreprendre même les méthodes horticoles qu'ils ont apprises. Ils se gavent de fraises, groseilles, framboises, carottes, plantées de leurs mains, entretenues au long des saisons et rincées parfois au robinet d'arrosage.

 

Pour que cet apprentissage puisse se poursuivre au cours des années qui viennent, nous offrons à d'autres grands-mères, grands-pères, parents, la possibilité de renforcer l'équipe actuelle. Les grands-mères du début se vôutant, les articulations craquent et rechignent à se plier. Pour assurer à ces chers petits un épanouissement équilibré, une détente lors des exercices de semis, une récolte plantureuse des prochains légumes issus de leur jardin, venez participer à l'essor de ce paradis parfumé, coloré et cultiver ensemble santé et gaieté.

Remerciements de votre collaboration !

Ouvert le mardi dès 10 heures, s'il n'y a pas de pluie.

 

Actions sur le document
Afficher ces pages dans www.verlaine.be